27 juillet 2018

Taglionistes contre elssléristes, l’affrontement fut inouï

Fanny Elssler dans La Sylphide    Emilien de Vaudreuil à son fils Charles La Boissière, 23 juin 1868    Mon cher fils,  Je reprends aujourd’hui à ton intention ma relation des glorieuses années Elssler. Jusqu’à la Volière de Boccace, Melle Fanny s'était soigneusement abstenue de paraître dans les rôles de Marie Taglioni ; c’était dans un genre différent qu’elle voyait son étoile briller au plus haut.  Or, ne pouvant produire tous les quatre matins un nouveau ballet, M. Duponchel estima qu’il... [Lire la suite]
Posté par ileana75 à 18:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 juillet 2015

A vos pieds, à vos ailes !

  Marie Taglioni dans La Sylphide, par Alfred Chalon   Emilien de Vaudreuil à son fils Charles   La Boissière, le 5 décembre 1867 Mon bien cher fils, Je reviens sur ce merveilleux ballet de La Sylphide, qui fut à l’origine de ma dévotion immédiate pour une forme d’art capable de produire un spectacle aussi délicat, aussi pur et d’une intense poésie. Le ténor bien connu, Adolphe Nourrit, avait imaginé le livret de La Sylphide en s’inspirant de façon très lointaine d’un conte de Charles Nodier, Trilby ou le lutin... [Lire la suite]
27 juin 2015

Cette légèreté, cette noblesse, ce souffle vaporeux

La Sylphide, Marie Taglioni    Emilien de Vaudreuil à son fils Charles    La Boissière, le 21 novembre 1867  Ah mon cher fils,   Si tu me demandes de te parler de mon premier spectacle à l’Opéra, je crains de ne pas en venir à bout en une seule lettre ! C’est que, vois-tu, cette première fois eut lieu à l’occasion d’une représentation historique, celle de la Sylphide, le 12 mars 1832. Après toutes ces années, je garde précisément cette date en mémoire, car elle marque pour moi une... [Lire la suite]